Chercher le garçonLe prince charmant se cache-t-il sur internet ?

Un soir de réveillon en compagnie d'une bouteille de champagne, Émilie, 35 ans, s'inscrit sur Meet Me, célèbre site de rencontres sur Internet, avec une bonne résolution pour la nouvelle année : trouver l'amour. Il y a beaucoup d'hommes sur "Meet Me" : des cyniques, des comiques, quelques loustiques et même de grands romantiques. Émilie est loin d'imaginer ce qui l'attend "In Real Life"... dans la vraie vie.

Après divers projets qui n'ont pas pu voir le jour, après aussi avoir fait l'actrice dans "Cap Nord" de Sandrine Rinaldi sorti cette année, Dorothée Sebbagh (diplômée de La Fémis) nous propose son premier film. Il s'agit d'une comédie "sentimentique et romantale", influencée par Éric Rohmer, évoquant "Bridget Jones", qui se déroule un peu au rythme du "speed dating", c'est à dire de ces brèves rencontres que l'on fait "dans la vraie vie" après les premiers contacts et les premiers dialogues tissés sur internet. Et tout cela donne une comédie pétillante et solaire.

Le budget du film ayant été minuscule (moins de 50.000 €), tout a été tourné avec un un appareil photo numérique, tous les extérieurs en décors naturels, à Marseille, sur la Canebière et les Îles du Frioul, avec un détour à Nîmes. Chaque rencontre a été tournée sous la forme d'un plan séquence d'une dizaine de minutes.

Les dialogues sont fluides, spontanés, "naturels", les acteurs ne s'étant pas rencontrés avant le tournage, et ayant été soumis à l'exercice de la l'improvisation. Et on ne peut que saluer la qualité des acteurs, qui ont tous su être drôles, voir loufoques.

Alors que l'exercice aurait pu aboutir à une compilation de portraits à la sociologie facile, virant tantôt dans les clichés, tantôt dans les caricatures, ce n'est pas du tout à cela qu'on assiste. Car ce n'est pas une galerie de portraits, mais une galerie de rencontres, que les comédiens déclinent avec grâce et intelligence. Et le regard porté sur eux la réalisatrice est tout en tendresse et en sensibilité.

Sophie CattaniC'est la comédienne Sophie Cattani (voir photographie ci-contre), dans le rôle d'Émilie, qui semble emporter tout dans son sillage, tant elle est épatante. Sa carrière fut émaillée de petits rôles, dans "Après la vie" de Lucas Belvaux en 2003, "Selon Charlie" de Nicole Garcia en 2006, "Je suis heureux que ma mère soit vivante" de Nathan et Claude Miller en 2009, "Une petite zone de turbulences" de Alfred Lot en 2010, "Polisse" de Maïwenn en 2011 (elle était impeccable dans le rôle d'une mère droguée), mais c'est son rôle de la mère dans l'impeccable "Tomboy" de Céline Sciamma qui l'aura fait connaître d'un plus vaste public.

Sa meilleure amie Audrey est incarnée par Aurélie Vaneck, une des actrices phares de la série "Plus belle la vie".

Et viennent ensuite  les acteurs qui incarnent tous les hommes qu'Émilie rencontre. Gérard Dubouche incarne Gérard dont le couple bat de l'aile, et qui devient un ami d'Émilie, avec laquelle il fait du jogging : il est formidable. Viennent ensuite tous ceux qui ont un pseudonyme sur le site "Meet Me" : Franck Libert en Thierry "les yeux bleux", une sorte de Kersauson raté ; Laurent Lacotte est Julien "Romantique", exaspérant en pseudo-poète qui ne parle que par citations ; Frédéric Restagno est "Boxeur", qui n'a pas peur de dire qu'il a fait 23 combats pour... 23 défaites ; Cyril Lecomte est "Yough Grant"... dont l'acteur Hugh Grant est l'idole et le modèle, qui nous livre une séquence hilarante ; Antoine Mahaut est "Danseur"... qui ne fait que danser, plutôt mal ; Lionel Briand est "Renard du désert" ; Olivier Seror est "Monsieur X", qui veut jouer avec Émilie et ses Paymobil (!) ; Roland Manou est "Bonobo", ce qui se passe de commentaires, et qui nous livre une espèce de trip new-age très drôle ; Cyril Brunet est "Foot 13", car n'oublions pas que nous sommes à Marseille ; Fabien-Aissa Busetta est Hicham, celui qui n'ose pas aller au premier rendez-vous et qui envoie son ami Christophe (Christophe Carotenuto) à sa place, mais qui finira quand même par sortir avec Audrey, la meilleur amie d'Émilie.

Il y a enfin Amir, incarné par Moussa Maaskri, celui qu'Émilie rencontre par hasard. Excellent comédien qui compte une copieuse filmographie, tant dans des séries TV que dans films de cinéma, mais qui jusqu'ici n'a pas eu la chance de jouer dans des films mémorables à de rares exceptions près, ni se voir offrir des rôles à la mesure de sa "gueule de cinéma". Prochainement sortira "Doghfight" de Antoine Élizabé, où il tient l'un des deux rôles principaux. Cela pourrait lui ouvrir des portes, ce que je souhaite.

Cette comédie est donc réussie, très amusante, elle passe vite (elle ne dure que 70 minutes), et cette quête du prince charmant sur internet, contre toute attente, porte un regard sensible sur ses protagonistes.

A l'image de son budget très réduit, ce n'est pas sa campagne de promotion qui devrait en faire le succès mérité, mais bien davantage le bouche-à-oreille, dont je ne doute pas, et auquel j'espère participer. C'est sans prétention, mais très au-delà des "comédies" que nous imposent le formatage télévisuel chaque semaine, grâce à son grain de fantaisie, ses dialogues drôles jusqu'au loufoque, sa distribution et son interprétation impeccables, emmenés par une épatante Sophie Cattani.