Hotel des Impots

La victimisation des riches !

La droite a la mémoire bien courte quand elle ose parler de matraquage fiscal à son détriment, puisqu'elle oublie ce qu'elle s'est mise dans les poches avec le bouclier fiscal, puisqu'elle n'explicite pas le consentement du précédent gouvernement à l'endroit de sa fraude et et de son évasion fiscal, puisqu'elle nie les conséquences de la niche Copé, puisqu'elle omet de dire que la suppression de la TP conduit à ce que Bobigny paie pour Neuilly-sur-Seine (cf l'excellent article paru dans le Canard Enchaîné ce mercredi), etc...

Avec ses pathétiques "pigeons", animaux qui trimballent plus de microbes que les rats, cette droite-là ne manque pas d'air. Alors comparons avec exactitude ce que furent les hausses d'impôts signées UMP avec les hausses d'impôts signées PS :

=> Augmentation des impôts UMP-Fillon : 1,5% du PIB. Pour la droite, c'est "de la bonne gestion", surtout que ce sont uniquement les classes intermédiaires et modestes qui paient pour les riches, qui eux enfilent les avantages. 

=> Augmentation des impôts PS-Ayrault : 1,6% du PIB. Pour la droite, c'est "du matraquage fiscal", surtout que ce sont d'abord les plus aisés qui paient, avant tout pour rééquilibrer la justice fiscale en corrigeant les injustices passées. 

Voilà, les chiffres, qui ne sont certes qu'une approche strictement comptable, parlent, et disent clairement de quoi il retourne. Et tous les boniments en "matraquage fiscal" ne sont que poudre aux yeux. Et le plus sidérant, c'est qu'il y a encore des millions de benêts, qui ne savent même pas pourquoi ils sont de droite, qui ne déclarent que 20 ou 30 K€ annuels, pour applaudir encore une telle forfaiture.