keep-calm-and-love-monique

My Lady Monique.

Vendredi soir Monique est partie à la retraite. Nous étions très émus, mais nous sommes parvenus à ne pas pleurer en vuant coupe champagne sur coupe de champagne. Miss Patty, Zaza TGV et moi-même, au début de la réception, évitions de trop nous regarder les uns les autres, sachant que la première larme en susciterait des flots. Voilà plusieurs années que nous nous faisions face, 4 jours sur 7, que nous étions habitués à travailler ainsi, en riant, en murmurant nos secrets, à nous raconter les films que nous avions vus, à nous échnager nos bonheurs et nos soucis...

Jolie collecte, que nous avons transformée en bon d'achat au Printemps. Pour la retraite, commencer par le Printemps, c'est de bon augure.

Désormais, en face de moi, il y aura le mur.

À de rare occasions près, je n'aime pas quand le quotidien change. La vie, c'est la guerre, qu'il faut affronter en ordre, en rangs serrés parfois, à la façon de Bataillon Sacré de Thèbes si cher à Gorgidas et Epaminondas, sinon, c'est la déroute, ce ne sont que défaite sur défaite.

Alors, "that's beyond my control", il faut que j'aille voir, que je vérifie si les choses sont bien restées en place. Et c'est ce que j'ai fait ce dimanche matin. Le cinéma, le café, le Louvre pour voir si Marcellus (celui de Cléoménès) et Léon Riesener (le protrait peint par Eugène Delacroix) sont toujours là, si les Tuileries sont correctement fleuries et si "mon" banc y est toujours, si la fontaine et le canon du Palais Royal n'ont pas disparu, si le saule pleureur des Quais de la Seine continue de me sourire...

Il faut me comprendre, Monique c'est mon Orientale d'Oran à moi, que j'imagine vibrante aux sons des mélopées de Lili Boniche depuis sa plus tendre enfance, c'est la Master Chef de toute la Méditerrannée, la seule qui sache préparer les betteraves rouges, c'est LA cliente du vendeur de bijoux du marché de Neuilly-sur-Seine, c'est ma Sylvie Joly séfarade, c'est la reine du brushing et la princesse du blush, c'est LA bienveillance, c'est ma coquine pleine de hardiesse, sage et farfelue à la fois, etc...

Rien n'a bougé, Marcellus, Léon, le saule pleureur, les pareterres de fleurs des Tuileries et du Palais Royal... sont tous là. Me voilà rassuré.

Now : keep calm, and love Monique !