Hermes Praxitele statue

Ma reproduction en bas-relief de la statue d'Hermes de Praxitèle (Musée d'Olympie).

J'ai toujours aimé la fameuse statue du buste d'Hermès sculpté par Praxitèle (né vers 400 anvant JC, mort vers 325 avant JC) qui compte parmi les meilleurs sculpteurs de tous les temps, aux côtés de Cleomenes l'Athénien.

En 2007, lorsque fut organisée au Louvre l'exposition "Praxitèle, un maître de la sculpture antique", MisterNo et moi y sommes allé à plusieurs reprises, à chaque fois émerveillés.

Il ne m'en restait que des souvenirs et quelques cartes postales. Hercule jeune, Phryné, Apollon Saurochtone, Aphrodite de Cnide, Hermès et Dyonisos, le Satyre de Mazara del Vallo (à moins que ce ne soit Pan lui-même ?), etc...

C'est tout à fait le genre d'oeuvre d'art qui enchanterait mon quotidien...

Hermes Praxitele

Maintenant que j'habite à proximité des Puces de Saint-Ouen, j'ai souvent l'occasion d'aller m'y promener, d'y chiner, notamment après mon film dominical. Et le hasard a voulu que je tombe sur cette jolie reproduction (en bas-relief) du beau visage d'Hermes. Pour le prix très raisonnable de 5€ qui atteste l'immense qualité de l'ouvrage...

Alors moi qui goûte peu les magasins dits "de décoration", où l'on retrouve partout la même chose, ne proposant désormais que des reproductions de biens de consommastion courante post-1945, avec un boom excessif pour le psychédélisme des années 1960-1970 qu'on retrouve jusque dans les rayons d'Ikéa et autres Habitat, j'ai tout de suite vu "mon" Hermes ornant ma salle de bain.

D'accord, ça n'est pas du grand art, ça n'a pas de valeur si ce n'est sentimentale et esthétique - politique aussi - mais ça remplace magnifiquement la photographie de la plantureuse Margot Winchester (oui, celle-là même qui jouait dans les films de Russ Meyer !) qui régnait dans notre salle de bain à Toulouse.

Et puis Hermes, c'est quand même le messager des Dieux, alors s'ils ont quelque chose à me faire savoir, autant qu'il le fassent lorsque je suis à côté de mon indescriptible baignoire, face au miroir, comptant le peu de dents qu'il me reste !

Dans ces conditions, les Dieux, avec le concours d'Hermes, ne pourront rien m'annoncer de mauvais...