The Spectacular Now

Quitter l'adolescence...

Sutter Keely (Miles Teller) est un adolescent assez ordinaire, drôle, charmant, populaire au lycée...

Il vit avec sa mère (Jennifer Jason Leigh) qui refuse obstinément de lui donner les coordonnées de son père (Kyle Chandler), reste proche de sa soeur aînée Holly (Mary Elizabeth Winstead), se ballade souvent avec son meilleur ami Ricky (Masam Holden), s'entend bien avec sa petite copine Cassidy (Brie Larson), a un bon petit boulot de vendeur de vêtements pour hommes chez Dan (Bob Odenkirk)... mais il recèle des inquiétudes, des angoisses, qu'il tâche d'apaiser en buvant beaucoup d'alcool.

Au Lycée, il rencontre Aimee Finicky (Shailene Woodley) et sa meilleure amie Krystal (Kaitlyn Dever), réservées, studieuses, pressées d'obtenir leur diplôme pour entrer à l'université. Sutter est chamboulé par cette rencontre avec Aimee, cette jeune femme si différente de lui... Déstabilisé, il a de mauvais résultats au collège malgré le soutien du Professeur Aster (Andre Royo), il laisse Cassidy tomber dans les bras du beau et brillant Marcus (Doyo Okeniyi), devient obsédé par l'absence de son père... comme si, inconsciemment guidé par ce qu'il éprouve peu à peu pour Aimee, il décidait d'en finir avec son immaturité adolescente...

Jusqu'où s'émancipera-t-il ?

"The Spectacular Now" a été sélectionné au festival de Sundance 2013. Les deux acteurs principaux du film, Shailene Woodley et Miles Teller ont reçu le Prix Special du Jury, tout à fait mérité. Le réalisateur James Pansoldt est un habitué du festival puisque son précédent film, "Smashed" avait déjà été présenté en compétition en 2012. C'était cette fois ses producteurs qui étaient repartis avec le Prix Special du Jury. Il y dirigeait déjà Mary Elizabeth Winstead qui incarnait une institutrice alcoolique qui, après avoir décidé d’arrêter de boire, rencontrait des difficultés dans son couple. L'actrice interprète cette fois Holly Keely, la grande sœur de Sutter, comblée par son mariage et sa belle maison.

Sorti en 2008, le roman "The Spectacular Now" a été nommé cette année-là pour le prix du meilleur roman jeunesse par la National Book Foundation. L’œuvre écrite par Tim Tharp n’a finalement pas été désignée au profit de "What I Saw and How I Lied" de Judy Blundell. Malgré cette nomination, le livre est passé inaperçu aux yeux des producteurs jusqu’à 2012. Avant de se voir confier le scénario, James Ponsoldt n’avait jamais lu le roman. Il en avait seulement entendu parler à l’occasion de la nomination de The Spectacular Now pour le National Book Award en 2008. Comme de nombreux réalisateurs, il a puisé dans ses souvenirs pour écrire et nourrir son long-métrage. Ainsi, l’histoire se situe en Géorgie, là même où le cinéaste a grandi (à Athens) et le personnage interprété par Miles Teller partage de nombreux traits de caractère avec l’adolescent qu’était Ponsoldt.

Miles Teller 1

Shailene Woodley 1

Un teen-movie, lorsqu'il est bien fichu, présente l'intérêt de découvrir de jeunes acteurs prometteurs. Et si "The Spectacular Now" accroche, c'est aussi grâce au talent de Miles Teller et Shailene Teller. Je suis persuadé que l'un comme l'autre ont une belle carte à jouer dans le cinéma étasunien.
Miles Teller a joué, notamment, dans "Rabbit Hole" de John Cameron Mitchell (2010), "Projet X" de Nima Nourizadeh (2012), "21 and over" de John Lucas, et nous le retrouverons prochainement dans "Two Nights Stands" de Max Nichols, "That Awkward" de Tom Gormican, "Divergente" de Neil Burger où il retrouvera Shailene Woodley. Ici, dans un rôle délicat - celui d'un adolescent alcoolique - il est impeccable, à la fois joyeux, drôle et plein de vie, à la fois d'une très profonde mélancolie.
Shailene Woodley est plus connue aux USA, grâce à son rôle dans la série "La vie secrète d'une ado", et à ses prestations dans "Des rêves sans lendemain" de Michael Tuchner (2004) puis dans "The Descendants" d'Alexander Payne (2011) donnant la réplique à George Clooney. Nous la retrouverons dans le très attendu "White Bird in a Blizzard" de Gregg Araki, puis dans "The Fault in our Stars" de Josh Boone. Elle campe une adolescente qu'on voit peu dans le cinéma étasunien, charmante sans être bimbo, réfléchie sans être trop sérieuse.

Le reste de la distribution n'est pas en reste : d'abord Brie Larson qui campe une épatante Cassidy. Nous l'avons déjà vue dans le très bon "Scott Pilgrim" d'Edgar Wright (2010), "Greenberg" de Noah Baumbach aux côté de Ben Stiller (2010), "The Trouble with Bliss" de Michael Knowles, et récemment dans "Don Jon" de et avec Joseph Gordon-Levitt. Nous la retrouverons dans le prometteur "States of Grace" de Destin Cretton portant le rôle-titre, puis dans "Tha Gambler" de Rupert Wyatt donnant la réplique à Marc Wahlberg.

Le plaisir de retrouver Kyle Chandler dans le rôle du père de Sutter. Sa carrière a été impeccable ces dernières années : "Super 8" de J.J. Abrams, "Zero Dark Thirty" de Kathryn Bigelow, "Argo" de Ben Affleck, "Le Loup de Wall Street" de Martin Scorsese. Il est parfait en père immature, pas mauvais bougre, mais alcoolique, inapte à assumer une famille.

Guettons Masam Holden (Ricky, le meilleur copain de Sutter), Doyo Okeniyi (Marcus, le nouveau petit ami de Cassidy), Kaitlyn Dever (Krystal, ma meilleure amie de Aimee), tous impeccables, appartenant peut-être au vivier des valeurs sûres de demain...

Miles Teller & Shailene Woodley

"The Spectacular Now" se révèle beaucoup moins limpide et simpliste que prévu. Sous ses airs de "teen movie", il renferme une amertume et une complexité aussi intéressantes que déroutantes. Imparfait mais attachant, "The Spectacular Now" parle de ce qui brûle. James Ponsoldt ne triche pas avec ses personnages, raconte leur quête d'intensité, regarde les douleurs adolescentes dans le blanc des yeux. Il réussit le pari de l'originalité en s'aventurant sur un terrain inédit et assez casse-gueule : l'alcool chez les jeunes. Il le fait avec beaucoup de pudeur et sans pathos. C'est d'évidence un film sur l'adolescence qui sort des sentiers battus et livre avec pertinence sa petite musique douce-amère.

C'est une jolie découverte, dont le caractère ordinaire des personnages fait précisément l'originalité et qui joue avec une sorte de virtuosité tranquille la partition la moins tapageuse qui soit. L'attrait du film est renforcé à la grâce et à l'alchimie des deux acteurs princupaux, Miles Teller et Shailene Woodley. C'est bien simple, le cinéma américain n'avait pratiquement pas aussi bien capturé le fameux passage de l'adolescence à l'âge adulte depuis John Hughes (sans toutefois égaler le mythique "Beakfast Club" qui reste le chef d'oeuvre du genre).