03 juin 2013

Ma petite table marocaine.

En lisant "Analphabètes" de Rachid O. En voilà une heureuse coïncidence, puisque c'est accroché à ce livre que ma petite table marocaine est enfin arrivée.  Elle est encore plus petite que celle qui figure sur la photographie, ne sert à rien si ce n'est à supporter mes cônes d'encens, et ne va pas du tout dans mon intérieur, mais elle me plaît, je la trouve très belle. Peu à peu, mon salon sera un véritable capharnaüm dont on pourra légitimement discuter l'harmonie, mais c'est ainsi, c'est souvent que dans ce type de décors... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 20:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

02 juin 2013

Mes doigts de pieds sont de sortie...

... avec mes petites chaussures à trous. Bien qu'on ne puisse pas me compter parmi ceux dont le moral flanche dès lors qu'il fait gris, je ne cache pas que ce week-end ensoleillé m'aura enchanté. Le soleil ayant décidé d'hiberner plus que de raison, dès qu'il réapparaît, je mets la gomme ! Vêtu comme pour un 1er mai d'antan, couleur d'aubépine donc (aubépine rouge, évidemment !), pantalon slim et chemisette hawaïenne (en réalité, martiniquaise ! ) je me chausse de mes nouveaux petits souliers tressés, laissant entrevoir mes pieds.... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 17:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
01 juin 2013

Ouf ! C'était juste un "blip" ?

Un blip ? Qu'es aco ? Parfois, sans qu'on sache pourquoi, les résultats des analyses de sang présentent une tendance fâcheuse. Mais dans un premier temps, face à ces résultats, on s'interroge : est-ce une tendance qui pourrait durer ou est-ce un simple "blip", une anomalie momentanée sans conséquences ? Concernant le sida, il s'agit de la constatation d'un accroissement subit de la charge virale (le nombre de copies du virus dans le sang). Il faut donc refaire les analyses un mois après cette constatation. Et me concernant, ce fut... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 21:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
26 mai 2013

Ma pépinière...

Qui l'eut cru ? Continuer d'avoir 28 ans tous les 23 mai, la chose est entendue, nul ne la conteste (enfin... nul n'a intérêt à la contester en ma présence...), mais qui aurait put sereinement imaginer que ces vingt-deuxièmes 28 ans (je sais, c'est un peu compliqué) soient tout particulièrement fêtés, avec autant de fleurs ? On ne me dirait pas tout ? La fluctuante date de naissance qui avance magiquement d'une année tous les 23 mai, et qui apparaît sur mon passeport, me cacherait quelque chose, ne me dirait que ma vérité en me... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 15:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
22 mai 2013

ChonChon, ce garçon incassable...

Pas particulièrement optimiste, mais assurément enthousiaste !  Dans un récent sondage, complètement biaisé comme le démontre très bien Jean-Claude Guillebaud dans sa chronique du NouvelObs de cette semaine, les Français auraient le moral à zéro, et seraient donc les plus pessimistes du monde. Balivernes, évidemment ! Car la question essentielle qui fut posée à chacun n'était pas de savoir s'il était ou non optimiste, mais si selon lui, ses compatriotes l'étaient. La nuance est de taille et invite à une forme de trucage.... [Lire la suite]
19 mai 2013

Joyeux Anniversaire Nefer ChonChon !

Bientôt un demi-siècle ! Tu parles d'un âge... L'idée de la fête est réjouissante, mais l'idée de voir, même en filigrane, que le compteur est déjà à 50, c'est une toute autre affaire, même quand on l'a trafiqué, et qu'il est bloqué à 28 ans. Puisque "mon" cher Hebus a décidé qu'il fallait profiter de ce week-end pour m'offrir un "Norouz bis" en guise de non-anniversaire quelques jours avant ledit anniversaire, après tout, pourquoi regimber ? Moi qui pensais me retrouver dans je ne sais laquelle de nos campagnes françaises, me... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 12:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

28 avril 2013

Des pieds en or.

Mes tennis (a)dorées. Voilà longtemps que je les avais vues, mais à environ 90€ la paire, même avec les vertus des sandales de Mercure, je ne pouvais pas mes les offrir.  Heureusement, les Puces de Saint-Ouen recèlent leurs bonnes adresses, et surtout, leurs bonnes affaires. Me voici donc chaussé, pour seulement 25€, de mes jolies tennis Superga dorées rutilantes. J'ai été très raisonnable, car lors de ma promenade avec Sister Choube et Ivan, j'ai repéré quelques autres "pépites", d'un goût tout aussi "improbable", mais que... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 19:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 avril 2013

Vacances de Printemps

Enfin, les vacances ! Depuis qu'on dit "Vacances de Printemps", grâce à un subtil décalage calendaire, plutôt que "Vacances de Pâques", je perçois comme un virage laïc salutaire dans notre rythme de vie. Ce n'est pas grand chose, mais après des semaines où tout ce qu'il y a d'anti-laïcité en France (Opus Dei, Ichtus, Fraternité Saint-Pie X, etc... accompagné de tout ce qu'il y a d'anti-République (Bloc Identitaire, retraités d'Occident, rescapés du GUD, Ordre Nouveau, FAF, etc... labellisés "Printemps Français" et promus par... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 10:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
14 avril 2013

Joyeux Anniversaire, MisterNo !

Happy Birthday to you ! Le temps passe, et (presque) tout passe avec, selon un rythme calendaire imparable... Je ne peux ici que citer Montaigne évoquant La Boétie : "parce que c'était lui, parce que c'était moi".
Posté par chonchonparis à 17:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 mars 2013

Week-end barbizonnais

À l'Hôtellerie du Bas Bréau Je suis bien trop sensible au temps qui passe pour envisager de fêter mon demi "quintär" (quintal, en français) d'années ici-bas en grandes pompes. Aussi, lorsque Hebus m'a proposé un week-end "surprise" à la campagne, j'étais persuadé que ce serait soit en Bourgogne, soit en Champagne, pour rapporter les caisses de vin que son père avait demandées. En fait, c'est une sorte de non-anniversaire, comme dirait Alice, près de Fontainebleau à Barbizon, à une vingtaine de kilomètres de Paris. Un week-end sous... [Lire la suite]