21 avril 2014

De Palerme à Mostaganem

Paris - Marseille - Palerme - Teulada - Alger - Mostaganem - Paris Je ne pouvais pas m'attendre à un tel cadeau. Passer devant la Baie d'Alger en bateau. Inéluctablement je pense à mon père. Je pense aussi à André Gide, à Albert Camus, à Jean Genet ("Les Paravents"). Un grand nombre de souvenirs se bousculent dans ma tête, qui se berbérise, se kabylise, s'arabise... Hebus m'observe regardant la Baie d'Alger. Il fait assez doux, 21°C, mais le ciel est nuageeux, et il faudrait pouvoir saisir les éclaircie éphémères... C'est... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 18:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

26 janvier 2010

Récupérer Albert Camus ?

Le poing levé l'Albert Camus. La volonté qu'ont exprimée certains à vouloir récupérer Albert Camus m'a interpellé. Non pas que je considère qu'un auteur, quel qu'il soit, puisse être "intouchable", mais que je pense qu'il ne convient jamais de distordre les idées d'un homme.  Il faut donc bien en revenir au texte même, aux propres mots de l'auteur, et ne pas essayer de leur faire dire ce qu'ils ne disent pas, et ce qu'il n'ont jamais voulu dire. => "La société de l'argent et de l'exploitation n'a jamais été chargée, que je... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 10:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 janvier 2010

Albert Camus

" Je suis de gauche, malgré elle, malgré moi." Les hommages à Albert Camus se suivent, mais rien n'écorne jamais, ni l'homme ni ses idées. C'est suffisamment rare pour être mentionné. C'est probablement une large partie du monde qui a été imprégnée par cet homme et son oeuvre. Mais c'est à titre personnel que je pense à lui aujourd'hui. Je ne pourrai jamais me départir de la part de "L'homme révolté" qui est en moi, ni de l'effet qu'a produit "La Chute", cette passion qu'on peut ressentir à écouter un inconnu. Et si je range Camus... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 23:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 décembre 2007

Albert Camus - 10 décembre 1957

Anniversaire. Il y a 50 ans, presque jour pour jour, Albert Camus recevait à Stockholm en Suède, le Prix Nobel de Littérature, à seulement 44 ans. Je crois que seul Kipling fut honoré plus jeune. Prix Nobel de Littérature à 44 ans ! Alors que la France est dans des luttes mémorielles continuelles, je n'ai rien lu qui nous rappelle cet événement. Pourtant, L'Etranger continue d'être un livre majeur, L'Homme Révolté a été un véritable symbole de quête de libération partout dans le monde, et Albert Camus continue d'être un auteur... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 10:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,