30 septembre 2012

Vous n'avez encore rien vu.

Théâtre, mon amour. Antoine d’Anthac, célèbre auteur dramatique, convoque par-delà sa mort, tous les amis qui ont interprété sa pièce "Eurydice". Ces comédiens ont pour mission de visionner une captation de cette œuvre par une jeune troupe, la Compagnie de la Colombe. L’amour, la vie, la mort, l’amour après la mort ont-ils encore leur place sur une scène de théâtre ? C’est à eux d’en décider. Ils ne sont pas au bout de leurs surprises… Alain Resnais peut désormais tout oser. À partir de deux pièces de Jean Anouilhn "Eurydice" et... [Lire la suite]

24 mars 2012

Les Adieux à la Reine

La fin d'une époque. En 1789, à l’aube de la Révolution, Versailles continue de vivre dans l’insouciance et la désinvolture, loin du tumulte qui gronde à Paris. Le roi est à ses occupations, la reine est toute à son amour pour Gabrielle de Polignac. Quand la nouvelle de la prise de la Bastille arrive à la Cour, le château se vide, nobles et serviteurs s’enfuient… Mais Sidonie Laborde, jeune lectrice entièrement dévouée à la Reine, ne veut pas croire les bruits qu’elle entend. Protégée par Marie-Antoinette, rien ne peut lui arriver.... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
23 novembre 2009

Rapt

Homme puissant, homme faible. Homme d'industrie et de pouvoir, Stanislas Graff est enlevé un matin comme les autres devant son immeuble par un commando de truands.Commence alors un calvaire qui durera plusieurs semaines. Amputé, humilié, nié dans son humanité, il résiste en ne laissant aucune prise à ses ravisseurs. Il accepte tout sans révolte, sans cri, sans plainte, c'est par la dignité qu'il répond à la barbarie.Coupé du monde, ne recevant que des bribes d'informations par ses geôliers, Graff ne comprend pas que personne ne... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 09:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
10 novembre 2009

Les Herbes Folles

Soyons fantaisistes ! Marguerite Muir n'avait pas prévu qu'on lui volerait son sac à la sortie du magasin. Encore moins que le voleur jetterait le contenu dans un parking. Quant à Georges, s'il avait pu se douter, il ne se serait pas baissé pour le ramasser. Alain Resnais, malgré ses 87 printemps, prouve encore une fois qu'il pourrait donner bien des leçons de jeunesse et d'impertinence à bien des réalisateurs ! Et on comprend que toutes les incantations au "jeunisme" sont bien dérisoires. Il choisit de nous proposer un film plus... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 14:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,