03 août 2014

À la mode des selfies !

À mon tour ! Puisque depuis quelques années la mode du "sefie", comme désir ou affirmation - consciente ou pas - que le monde tourne autour de soi, dans une autosatisfaction proclamée, ne s'évapore pas, en dépit des risques que la démonstration de soi-même peut engendrer, je cède... Quoi ? Un "sefie", c'est forcément son visage, c'est nécessairement un autopoortrait ? T'aimes pas mes gambettes de Mistinguett ? Pfff ! Bon, je vais y réfléchir encore un peu, mais je crains qu'agacé, j'en vienne à montrer mon cul. Ça aura le mérite... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 19:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16 juin 2014

Adieu au langage

De l'incommunicabilité "Le propos est simple. Une femme mariée et un homme libre se rencontrent. Ils s'aiment, se disputent, les coups pleuvent. Un chien erre entre ville et campagne. Les saisons passent. L'homme et la femme se retrouvent. Le chien se trouve entre eux. L'autre est dans l'un. L'un est dans l'autre. Et ce sont les trois personnes. L'ancien mari fait tout exploser. Un deuxième film commence. Le même que le premier. Et pourtant pas. De l'espèce humaine on passe à la métaphore. Ca finira par des... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 08:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
04 mai 2014

Qu'est-ce qu'un corps vulnérable ?

Qu’est-ce qu’un corps vulnérable ? - Lundi 5 mai 2014 – EHESS (amphithéâtre) - 105 boulevard Raspail, Paris - 14h-20h(ce n'est pas l'illustration officielle du colloque !)Dans "Ce qui fait une vie", Judith Butler définit les corps vulnérables comme des corps dépendants d’un environnement instable et parfois violent à leur égard. Les corps vulnérables sont des corps qui existent mais dont on ne reconnait pas la valeur et la dignité de l’existence en tant que telles. La vie précaire des corps vulnérables n’est pas... [Lire la suite]
22 septembre 2013

Kraft - Let's get zesty !

Scandale aux USA. La marque de sauce Kraft fait donc parler d'elle. Non, il ne s'agit pas d'une nouvelle turpidute sanitaire de l'industrie alimentaire qui ne sait plus quoi inventer pour nous refourguer tout, et surtout n'importe quoi, à manger. Mais de quoi s'agit-il donc ? Tout "simplement" de la nouvelle campagne publicitaire de cette fameuse marque de sauce Kraft (l'équivalent chez nous de Amora ou Bénédicta, par exemple) qui ose montrer un homme nu pour vanter sa gamme de produits. Tout ce que les étasuniens compte de... [Lire la suite]
17 juin 2013

L'Inconnu du Lac

Un lac, sous le soleil et le vent, du zénith au crépuscule... Dans ce lieu unique, au bord d'une plage, des hommes, nus, s'étendent, se saluent, se rencontrent, et s'aiment dans le bois juste derrière. Franck (Pierre Deladonchamps) un jeune homme très sociable vient discuter avec un autre, Henri (Patrick D'Assumçao, remarquable) plus âgé, qui se tient à l'écart et qui observe. Mais il se sent irrémédiablement attiré par un troisième, Michel (Christophe Paou) : un bel apollon au comportement inquiétant. Franck sera le témoin... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 23:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
21 avril 2009

De l'aube à l'aurore.

Je suis toujours le goulu. Certes, ce sont les vacances, et je me repose. Cependant, je ne parvient pas, malgré les pilules prescrites par le médecin, à trouver le sommeil réparateur qui conviendrait. Toutes mes nuits sont courtes, et je continue de me lever relativement tôt. Bien que je sois déjà un assez vieil arbre, pour moi aussi c'est le printemps. Je suis certes le tilleul qui n'a plus son chêne, et je ne crois plus finir comme Baucis et Philémon, enlacé définitivement à celui qui aurait ravi mon corps et mon coeur, mais le... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

19 avril 2009

Nos vibrations perdues.

Je me suis souvenu... Ce matin, c'est le coeur et le corps vibrants que je me suis réveillé. N'allez pas imaginer une quelconque scène pornographique, ni même érotique. Le corps et le coeur remués de je ne sais quelles vagues ressenties nuitamment. Le souvenir du corps tendu de cet ancien amant qui savait si bien me chérir, le désir tendu, les reins solides. Peut-être... Le dimanche commence donc avec cette sensation ténue, cette vibration fragile, dont j'ignore l'origine. Même s'il fait gris, je vais sortir. Petit déjeuner avec... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 20:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 mars 2009

Our body, à corps ouvert

Ecorchés vifs. C'est un peu mon rituel du dimanche : je vais voir un film, puis j'essaie d'aller visiter une exposition. Pour cette dernière, puisque Beaubourg n'accueille Calder qu'à compter du 18 mars, je suis tout bêtement allé au bout de ma rue pour voir cette étrange exposition : Our body, à corps ouvert. C'est une exposition fascinante, à la fois artistique et éducative, qui présente de véritables corps et organes humains. Destinée à tous, cette exposition va littéralement «sous la peau», et révèle les mystères de l’anatomie... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 10:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
18 décembre 2008

Mon grand monde.

Un titre, une illustration. Vous vous dites que j'ai fait fort ? Non, j'ai fait simple. Non, ce n'est pas un auto-portrait. Je me demande pourquoi le moitié ou presque des blogs s'intitulent "le petit monde de...", "mon petit monde". Fausse modestie ? Champ de vision étroit ? Ce qui est petit serait mignon ? Pas convaincu ! Je cherche dans "Gogole", comme tout le monde, des illustrations pour "petit monde". Je trouve pléthore de mochetés. Puis je cherche, toujours dans "Gogole", des illustrations pour "grand monde". Ce n'est... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 21:51 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
04 janvier 2008

Béni soit qui mâle y pense...

J'ai toujours aimé cette photographie. Un homme nu dans les "bras" d'un scorpion. Elle me trouble. Un combat, un coït ? Il me semble que cet homme est un peu tout homme, heureux de dominer, rassuré d'être dans les bras d'un fort, craintif d'un mal suspendu quelque part au dessus de lui, reconnaissant de la situation pour sa charge érotique évidente... Une photographie paradoxale, parce qu'elle exprime des sentiments paradoxaux : la violence dans des draps blancs ; l'amour avec un monstre ; la protection par un tueur ; l'amour et... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 23:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,