15 août 2013

Michael Kohlhaas

Qu'est-ce qu'une injustice ? Qu'est-ce qu'être dans son bon droit ? Quel est le prix de la justice ? Au XVIème siècle dans les Cévennes, le marchand de chevaux Michael Kohlhaas (Mads Mikkelsen, hiératique et sublime), protestant, mène une vie familiale prospère et heureuse, aux côtés de sa femme Judith (Delphine Guillaut), sa fille Lisbeth (Mélusine Mayance, époustouflante), son contramaître César (David Bennent, excellent), son apprenti Jérémie (Paul Bartel, tout en présence silencieuse, prsque charnelle) et leur Prédicant (David... [Lire la suite]

11 août 2013

Landes

Un petit bout d'histoire sociale... Années 1920, dans les Landes. Liéna (Marie Gillain), 35 ans, hérite à la mort de son mari de ses vastes propriétés au cœur d’une forêt industrielle qui produit de la résine (le gemmage), et de son drôle de rêve : l’électricité partout sur ses terres landaises. Entourée de sa soeur Madeleine (Miou-Miou, impeccable), de sa fille Suzanne (Swan Mirabeau, pétillante) dont s'occupe JUliette, la domestique (Christelle Cornil) et surtout de son contremaître Iban (Jalil Lespert, suberbe, tout en émotions... [Lire la suite]
05 août 2013

Strange Fruit - Billie Holiday

http://www.youtube.com/watch?v=pD2evtQP8ps La chanteuse afro-américaine Billie Holiday interpréta la chanson "Strange Fruit" pour la première fois en 1939, au Café Society à New York. Ce poème écrit en 1937 par Abel Meeropol compte parmi les réquisitoires artistiques contre les lynchages couramment pratiqués dans le sud des USA ; elle est en outre considérée comme l’une des premières manifestations du mouvement des droits civiques dans le pays. Le terme « Strange Fruit » est d’ailleurs devenu... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 08:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
14 janvier 2013

Il était une fois...

Une portée universelle ? Les contes de Perrault, Grimm, Andersen... sont supposés avoir une portée universelle, avec leur "il était une fois" et leur "ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants". Dont acte. Et donc, qui dit universel, dit "toujours et partout", et on ne va pas nous dire aujourd'hui qu'il est interdit de "lire entre lignes" de tous ces contes, puisque depuis la "Psychanalyse des contes de fées", le livre de Bruno Bettelheim paru en 1976, fait autorité, et autorise chaque enfant à y percevoir ce qu'il entend... [Lire la suite]