31 août 2013

"J'ai un visage détruit." Marguerite Duras.

"Très vite dans ma vie il a été trop tard. À dix-huit ans il était déjà trop tard. Entre dix-huit et vingt-cinq ans mon visage est parti dans une direction imprévue. À dix-huit ans j'ai vieilli. Je ne sais pas si c'est tout le monde, je n'ai jamais demandé. Il me semble qu'on m'a parlé de cette poussée du temps qui vous frappe quelquefois alors qu'on traverse les âges les plus jeunes, les plus célébrés de la vie. Ce vieillissement a été brutal. Je l'ai vu gagner un à un mes traits, changer le rapport qu'il y... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 19:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16 juillet 2013

La "gravitude" de l'adolescence.

Pas sérieux, mais grave... Non, pas la "gravité" au sens où on l'entend en science physique, avec Planck et Einstein ! C'est la raison pour laquelle j'ai opté pour un "royalisme", la gravitude. Pas toujours évident, à mon âge, d'être en relation constante avec ceux qui ont 17 ans, d'autant que je suis homosexuel, célibataire, sans enfant reconnu. Ce n'est pas dans un grand élan rimbaldien que je me suis rappelé cette phrase devenue maxime culte. Je ne conteste pas le génie d'Arthur Rimbaud, pas plus qu'en France on ne conteste... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 22:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
29 décembre 2007

La Fraternité.

Je considère comme une pensée majeure ce que Marguerite Duras pense des hommes, des mâles. (cf "La Vie Matérielle" évoqué précédemment). Les hommes. Au sens strictement masculin du terme. Je ne songe pas à redire ici en forcément moins bien ce qu'écrit Duras dans son livre. Voilà des années et des années que je m'interroge sur les "valeurs". Y-a-t-il des valeurs féminines, et des valeurs masculines, un peu en marge de l'ensemble des valeurs humaines ? J'ai toujours ressenti, sans misogynie, la présence de valeurs sexuées. J'ai... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 23:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
29 décembre 2007

La Vie Matérielle

Grande Marguerite Duras ! Un peu comme tout un chacun, j'avais lu, il y a quelques années, quelques livres de Duras, tels "Le ravissement de Lol V. Stein", "L'Eté 80", "Barrage conte le Pacifique", "L'Homme assis dans le couloir", "Moderato Cantabile", "Savannah Bay", "Dix heure et demi du soir en été", et quelques autres... En l'espace de deux jours, deux personnes différentes me conseillent "La Vie Matérielle" : Eveng, un inconnu, et la personne la plus chère à mon coeur, MisterNo. Je ne me prive presque jamais d'un conseil... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 22:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,