19 avril 2014

Sono monumentale !

Je suis monumental ! Nous quittons le bord de mer pour entrer dans Palerme. Hebus a encore la tête à sa traduction de deux chansons arabes, l'une d'Oum Khaltoum, l'autre de Farid El Atrache, qu'il voudrait enseigner à ses étudiants lors de ses cours de littérature à la rentrée. Il bute sur l'adjectif "grandiose" (فخم) qu'il n'aime pas, parce que selon lui ça ne traduit pas exactement la pensée du texte originel. "Pas grave, ça te viendra plus tard, après notre promenade !" Nous nous approchons de la Cathédrale de Palerme, et je... [Lire la suite]