14 mai 2012

Déménager... pour aller où ?

Il me faut donc partir... C'est officiel depuis cette fin de wee-end, je dois déménager dans un délai de six mois. Et cela ne signifie pas uniquement pour moi que je dois quitter mon appartement, mon quartier que j'adore, mais très probablement, que je dois quitter Paris. Certes, je pourrais espérer un miracle, mais ça ne figure pas dans ma façon d'appréhender l'existence. Je ne crois pas aux miracles, et je ne "crois" pas en général. Je doute fort que la Mairie de Paris puisse me consentir un logement, même modeste, au seul... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 20:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

21 août 2011

Et la HDMI fut.

Quand les techniciens pensent enfin à moi ! La HDMI - High Definition Multimedia Interface - est faite pour moi. En effet, je suis tout à fait capable de comprendre les travaux de recherche de Paul Virilio sur la technologie, la vitesse, l'instantanéité, et la forme du dictature qu'elle génèrent, mais contrairement au plus petit geek qui se promène, je suis incapable de faire front aux impératifs d'ordre pratique. Imaginez-vous que j'ai eu un téléphone portable 10 ans après tout le monde, que j'ai mis 2 ans - avec de l'aide... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 12:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
02 juin 2010

Dîner japonais

Tout le monde n'a pas l'heur d'avoir un logo ! Le hasard a voulu que MisterNo ait le sien, par le hasard d'une BD italienne du même nom. C'est avec un plaisir non dissimulé, comme on dit, que j'ai marché sur mes pas anciens, pour aller dîner au restaurant japonais, à l'invitation donc de "mon" MisterNo. C'est étonnant de mesurer tout ce que peut contenir le présent d'événements passés, combien notre vie ancienne empèse ou allège chaque jour que je vis. Oui, je mesure les jours heureux en grignotant mes sashimis assaisonnés de... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 10:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 septembre 2009

La rentrée

Tip-Toe. C'est sur la pointe des pieds, pour ne pas dire que c'est à reculons, qu'il a fallu retourner travailler, après ces cinq semaines estivales que j'ai eu le privilège d'avoir. Et finalement, ce n'est pas si terrible ! Je ne suis pas à l'usine, soumis à des cadences infernales ou à des contremaîtres qui vérifient ma productivité, mon efficacité. Reste que le matin, je dois un peu me traîner, plus à cause de l'interruption du rythme ordinaire que par réelle réticence. Tout se remet en place peu à peu. Bon, on ne danse pas la... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 09:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 mai 2009

L'Homme Triste.

Rester enjoué... Je ne vais pas vous proposer une critique du livre d'Olivier Py. J'adore Olivier Py. Aujourd'hui, je l'ai choisi pour la beauté de sa couverture, et pour illustrer mon propos. En ce moment, à titre "public", je suis l'homme triste. Je regarde autour de moi, je lis les actualités nationales et internationales, je me plonge dans des essais divers et variés, mais rien ne dissipe cette espace d'effarement. Même si à titre "privé", je sais faire contre mauvaise fortune bon coeur. - L'exposition "Our Body" est annulée à... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 20:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
21 avril 2009

De l'aube à l'aurore.

Je suis toujours le goulu. Certes, ce sont les vacances, et je me repose. Cependant, je ne parvient pas, malgré les pilules prescrites par le médecin, à trouver le sommeil réparateur qui conviendrait. Toutes mes nuits sont courtes, et je continue de me lever relativement tôt. Bien que je sois déjà un assez vieil arbre, pour moi aussi c'est le printemps. Je suis certes le tilleul qui n'a plus son chêne, et je ne crois plus finir comme Baucis et Philémon, enlacé définitivement à celui qui aurait ravi mon corps et mon coeur, mais le... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

09 mars 2009

Devant le patronyme...

... il y a le prénom. Tout a probablement été dit sur la difficulté de "donner" un prénom à son enfant, et de l'importance qu'il pourrait revêtir tout au long de sa vie. Car derrière le prénom se trouve souvent une catégorie sociale (ou une prétention de catégorie sociale), une culture, un niveau de savoir, une situation géographique, etc... Parfois, derrière une fratrie, et même derrière une famille au sens large, on perçoit clairement tout un contexte culturel, social, géographique. On sait parfaitement que certains prénoms,... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 20:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 janvier 2009

L'homme est l'avenir de... l'homme.

Idiotes maximes ! Qui ne connaît pas cette maxime, reprise à l'envi : la femme est l'avenir de l'homme. Je vous l'accorde, c'est très joli pour décorer la couverture du cahier de texte d'une adolescente. A mon sens, ça ne va pas au-delà. C'est une petite phrase amusante, mais ce n'est pas une pensée. En quoi l'homme devrait-il être remplacé ? Je voudrait ajouter à cette maxime, une autre maxime, tout aussi idiote : "le XXIème siècle sera spirituel ou ne sera pas". Mouais, ça sonne peut-être bien, mais ça ne me dit rien qui vaille.... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 09:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 janvier 2009

Mon célibat, mon éphémère.

Rester seul, pourquoi pas ? Dans les moments difficiles, on aimerait souvent partager ses peines. Oui, mais "on", ce n'est pas moi. A partager, je préférerais que ce soient des moments de joie, des émerveillements, des voyages, des nuits sans sommeils, etc. J'en ai si peu. Et même si je ne veux pas insulter l'avenir, je me dis qu'à disposer de si peu, pourquoi donc prendre la décision d'offrir ces menus cadeaux de la vie ? Quitte à partager, autant partager beaucoup. Je crois qu'à mon âge, il est bon d'admettre qu'il va falloir... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 23:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 janvier 2009

Je me maintiendrai.

Résister. Pour paraphraser Guillaume d'Orange (Willem van Oranje, en néerlandais), dont la devise était "Je maintiendrai", alors qu'il défendant son pays contre les assauts de Philippe II d'Espagne, je dis, plus modestement "Je me maintiendrai". Je crois en effet que pour envisager la Résistance au sens large, au sens politique, contre un pouvoir qui ne vous sied point, il faut avoir fait le choix, précisément pour soi-même, de résister, de se maintenir. Alors que cette volonté de "continuer" se solidifie peu à peu pour le plus... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 22:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,