14 septembre 2014

Le beau et le bon pour tous !

Comment résister ? Sport et art sont éminemment politiques, et dans un même ordre d'idée, plus populaires peut-être, il en va tout autant de la mode, de la décoration, et de la gastronomie. Sans doute, en vrac, la danse, le théâtre, l'opéra, l'escrime, le polo, une certaine forme de littérature et de cinéma, etc... ont gardé une forme de rigueur et d'exigence qui les préserve d''un nivellement par le bas. On nous a rebattu les oreilles, probablement au départ avec d'excellentes intentions, avec la "démocratisation" de bien de ces... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 19:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

12 août 2014

Gastronomie perse, j'arrive !

À table ! Où qu'on aille à l'étranger, une des meilleurs façon de découvrir le pays et les gens, reste la gastranomie, sans doutee de façon assez particulière, pour nous Français. Je n'échappe pas à cette règle, je suis tellement gourmand ! Ma curiosité accroît probablement mon envie irrépressible de goûter le plus de choses possible, de ne craindre aucun plat a priori. La première chose qui m'a frappé, c'est que ce que nous mangeons ici est exactement la même chose que ce que l'on peut manger dans le "Petit Téhéran" de Paris... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 12:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
11 août 2014

Au Grand Bazar d'Ispahan

Les 1001 Merveilles... Après la reposante et délicieuse pause goûter, nous voici au Grand Bazar d'Ispahan. Architecturalement, c'est très très beau. C'est gigantesque aussi. Un dédale dans lequel on se predrait facilement, avec des coins lumineux, des coins plus sombres. C'est très agréable de constater que la vie grouille, que les gens sourient, qu'ils s'activent avec bonhomie, sans laisser entrevoir le manque de libeté qu'ils subissent forcément. Khouajeh se charge de prendre quelques photographies, son statut de... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 23:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
11 août 2014

Au salon de thé...

Persian Tea Time. Après la visite des mosquées et la petite cérémonie pour Hebus, nous nous sommes allés au Grand Bazar, en faisant une halte ravigotante au café. Il y fait frais, c'est très aréable. Étonnamment, il y a du monde, et nous constatons que les Iraniens ne restent pas cloîtrés chez eux. Nous comprenons - c'est Khouajeh, le co-directeur de thèse de Hebus, qui nous traduit - que l'émotion est vive à cause du crash aérien, survenu à Téhéran, qui a causé des morts. C'est salles voûtées me rappelle un peu nos caves à vin... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 09:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
10 août 2014

Un paradis perse sur terre.

La maison d'Ispahan. Perse ou pas, je reste avec mes insomnies. Et je ne vais pas vous faire le coup du "jet lag", ça ne m'a jamais rien fait. Alors voici cette villa dont Hebus me parlait tant, havre de paix selon lui. Il n'exagérait pas. J'ignore combien il y a de pièces, ni la taille du jardin, mais je rconnais que c'est somptueux. Il m'est même difficile de compter LES façades de cette incroyable villa. Ce sont Lothaire et Nour-Anatole qui ont fait les photos. Au début, nous n'avons pas pu beaucoup nous reposer, car ce fut... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
16 juin 2014

Un bien étrange lundi.

Intime, extime. J'ai toujours adoré cette photographie de Hebus, mon Prince of Persia, mon Darius, mon Soliman le Magnifique... Je m'en rappelle précisément l'instantané. Nous portions le même lainage, rapporté de Bruxelles de chez Martin Margiela. Nous fumions. Nous lisions René Char, pour la beauté de sa poésie. Je me rappelle cette injonction que j'ai toujours voulu m'imposer : "Ne te courbe que pour aimer, si tu meurs tu aimeras encore". Je porte ce lainage sublime, un pantalon violet, mes tennis Little Marcel, mon keffieh... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 23:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

24 mai 2014

Comment j'ai mangé mon frère.

Pas d'anniversaire sans repas d'anniversaire. Étonnamment, non seulement je me retrouve, pour mon anniversaire, sur les lieux de ma petite enfance, mais en plus, devant la gastronomie qui lui reste attachée. C'est étonnant, parce ce que c'est une chose que je n'ai jamais racontée à mon mon beau Darius. En effet, deux fois par an, chez mes grands-parents, "on faisait le cochon" en famille, et je me retrouve des décennies plus tard à l'Auberge du Cochon Grillé", pour un repas pantagruélique. "L'avenir c'est le passé" nous a... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
05 mai 2014

Un petit rhum (bien) arrangé !

À votre santé ! Ma collègue Doriane a profité des vacances de Pâques pour visiter sa famille à la Réunion. Et elle a eu la bonne idée de me rapporter, entre autres, une préparation locale pour "fabriquer" moi-même du bon rhum arrangé. La dernière fois qu'elle y était allée, elle m'avait rapporté des litchis (délicieux) qui ont eux-aussi terminé dans une bouteille de rhum, dont je peux vous garantir la bonne tenue et les effets désinfectants. Cette fois-ci donc, un sachet contenant des feuilles de cannelle, des feuilles de... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 12:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 avril 2014

Sono monumentale !

Je suis monumental ! Nous quittons le bord de mer pour entrer dans Palerme. Hebus a encore la tête à sa traduction de deux chansons arabes, l'une d'Oum Khaltoum, l'autre de Farid El Atrache, qu'il voudrait enseigner à ses étudiants lors de ses cours de littérature à la rentrée. Il bute sur l'adjectif "grandiose" (فخم) qu'il n'aime pas, parce que selon lui ça ne traduit pas exactement la pensée du texte originel. "Pas grave, ça te viendra plus tard, après notre promenade !" Nous nous approchons de la Cathédrale de Palerme, et je... [Lire la suite]
23 mars 2014

Après Norouz...

...un beau dimanche. Excellente et tardive soirée, autour du repas de Norouz, en tête-à-tête avec mon Darius. Évidemment, tous les plats, servis à la façon d'un mezzé, étaient délicieux. C'est d'abord la décoration traditionnelle perse que j'ai aimée : le poisson rouge dans son bocal, les lentilles germées, les jacinthes, etc... autant de symboles d'un printemps qui frétillent. Il n'empêche que ce matin, je me suis levé tôt. J'étais prêt à 7H30 pour aller voter, ce qui me laissa le temps d'aller boire un café au bar-PMU d'en bas.... [Lire la suite]