06 juillet 2014

Mon cocktail dans ma cruche !

Continuer... Petit à petit, l'état de sidération laissant la place à une forme de mélancolie si chère à Albrecht Dürer, les jours reprennent un tour "normal", et je continue. "Je te continue", comme dit le poète. Par bonheur, ce cher Adam, après sa grosse semaine de repos à Marseille, et avant son "shooting" de l'été qui devrait lui rapporter un salaire que je ne comprends même pas, est venu prendre de mes nouvelles. C'est tranquille, c'est doux, c'est charnel et fraternel, et on s'amuse toujours autant dans ma bébé-baignoire qui... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 16:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

30 juin 2014

" Toute ma vie se résume en ces trois mots : j'étais cru, je fus cuit, j'ai brûlé. "

" Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront. " La force éternelle des poètes est probablement de savoir poser les questions les plus difficiles, et d'y apporter les meilleures réponses. Elles savent revêtir qui sied aux situations les plus âpres. J'ai relu Djalal Ad-Dîn Rûmi, comme on regarde un derviche tourneur. C'est presque enivrant, vertigineux. " Je viens de cette âme qui est à l'origine de toutes les âmes Je suis de cette ville qui est la ville de ceux qui sont sans... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 01:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 juin 2014

Continuer...

... construire un après. Ordonné, toujours. D'abord ne pas craquer pour ne pas attirer la compassion dégoulinante. Ne pas manquer le travail. Rester, autant que possible, inchangé, plein de vie, de fantaisie, de drôlerie, même s'il faut puiser en soi de minuscules reliquats d'énergie, puiser tout au fond de sa sève sidérée ce superbe soupçon de résilience... On m'a dérobé mon Prince of Persia. Je me courbe pour l'amour, je ne plie pas pour la mort. C'est comme ça. Encaisser l'incroyable violence, faire fi de tous les poncifs sur... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 14:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
16 juin 2014

Un bien étrange lundi.

Intime, extime. J'ai toujours adoré cette photographie de Hebus, mon Prince of Persia, mon Darius, mon Soliman le Magnifique... Je m'en rappelle précisément l'instantané. Nous portions le même lainage, rapporté de Bruxelles de chez Martin Margiela. Nous fumions. Nous lisions René Char, pour la beauté de sa poésie. Je me rappelle cette injonction que j'ai toujours voulu m'imposer : "Ne te courbe que pour aimer, si tu meurs tu aimeras encore". Je porte ce lainage sublime, un pantalon violet, mes tennis Little Marcel, mon keffieh... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 23:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
15 juin 2014

Et je te continue.

Toi qui fus de ma chair la conscience sensibleToi que j’aime à jamais toi qui m’as inventéTu rêvais d’être libre et je te continue. Je ne peux m'en remettre qu'à la force imparable d'un poète. J'emprunte ces vers à Paul Éluard et je te l'offre amour à mort, mon beau Pince of Persia. Le Bonheur a marché côte à côte avec moi. Je ne peux m'en remettre qu'à la force éternelle d'un poète. J'emprunte ce vers à Paul Verlaine, que je te récitais si souvent, mon bel Hebus.  Je suis Achille devant Patrocle, Alexandre devant... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 19:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 juin 2014

L'argent, l'argan,

L'argent n'a pas d'odeur. Ce "Gang Bank" tel que l'imagina Gérard Rancinan, décrit bien, selon moi, ce que l'on nomme désormais la "finance folle", c'est à dire le système financier qui spécule sur tout, et qui refuse de regarder en face les conséquences que cela engendre. Et ces conséquences, outre la grave crise financière que nous vivons, se mesure non seulement par une concentration des richesses dans des mains de moins en moins nombrause, mais aussi par une paupérisation grandissante partout dans le monde, mais pire encore,... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 18:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 mai 2014

Mon Gros Nanniversaire !

ChonChon a été gâté ! Qui dit anniversaire, dit cadeaux. Et de ce point de vue, je ne suis pas en reste.  Outre mon escapde dans le Perche, où j'ai pu jouer à Tarzan et Jane avec mon beau velu, manger de façon gargantuesque du cochon grillé, me promener dans la forêt, dormir dans une étrange cabane dans un arbre, etc... j'ai reçu des cadeaux en pagaille. Une bougie qui envoûte (à quelles fins ?), des condiments fabuleux qui exotiseront mes hasardeuses préparations culinaires, un goûter avec de délicieux gâteaux 150%... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 18:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
24 mai 2014

Comment j'ai mangé mon frère.

Pas d'anniversaire sans repas d'anniversaire. Étonnamment, non seulement je me retrouve, pour mon anniversaire, sur les lieux de ma petite enfance, mais en plus, devant la gastronomie qui lui reste attachée. C'est étonnant, parce ce que c'est une chose que je n'ai jamais racontée à mon mon beau Darius. En effet, deux fois par an, chez mes grands-parents, "on faisait le cochon" en famille, et je me retrouve des décennies plus tard à l'Auberge du Cochon Grillé", pour un repas pantagruélique. "L'avenir c'est le passé" nous a... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
23 mai 2014

Dans un arbre perché.

Moi Tarzan, toi Jane. La seule chose qui était prévue, c'était que je quitte le boulot à 17H pour pouvoir partir à 18H. Pour aller où ? Mystère. Une surprise devant rester une surprise je n'au pas questionné mon Prince of Persia, la curiosité toutefois attisée par cette remarque "il faut prendre de la hauteur", prononcée de la malice et des lumières dans les yeux. Montagne ? Hélicoptère ? La journée de travail fut telle que je n'ai pas beaucoup eu le temps de me poser la question et me creuser les méninges. J'ai vite eu ma... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 08:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 mai 2014

Après l'effort, le réconfort !

À la piscine... municipale. Vendredi soir, contre toute attente, je reçois un SMS pour me dire de ne pas m'éterniser au bureau, et ce afin d'aller à la piscine, histoire de se détendre après la semaine de travail. Pas de problème, rendez-vous chez moi vers 17H30-17H45. Je ne suis pas mécontent d'aller passer le début du week-end à Marly-le-Roi, dans cette somptueuse maison avec hammam, jacuzi, piscine intérieure/extérieure. J'ignore ce qui m'a fait faire le lien direct et automatique entre "piscine" et l'immense villa des amis... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 15:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,