01 mars 2014

Des César pour… la télévision !

Et le cinéma alors ? J'étais déjà tellement ahuri et affligé par la sélection des films en lice pour les César, que je ne suis évidemment pas surpris d'être très déçu par le Palmarès. En effet, du côté des films français, je ne m'explique toujours pas de l'absence de :"La fille de nulle-part" de (et avec) Jean-Claude Brisseau, avec Virginie Legeay ;"Camille Claudel 1915" de Bruno Dumont, avec Julette Binoche ;"Vandal" de Hélier Cisterne, avec Zinedine Benchemine, Chloé Lecerf et Émile Berling ;"Les rencontres d'après minuit" de... [Lire la suite]

08 février 2014

Ce que je pense des César 2013

Une déplorable méconnaissance du cinéma et de son rôle ! Je regarde d'abord "le verre à moitié plein", et je peux exprimer une certaine satisfaction à constater que "Guillaume et les Garçons, à table !", "La Vie d'Adèle" d'Abdellatif Kéchiche et "L'Inconnu du Lac" du génial Alain Guiraudie sont les plus cités. Mais, car il y a toujours un mais, je ne peux m'arrêter là, car je constate de très fâcheux oublis, qu'il serait idiot de passer sous silence, car les "erreurs" flagrantres que je vois, sont au mieux des oublis, au pire une... [Lire la suite]
13 octobre 2013

La vie d'Adèle - Chapitres 1 et 2

Les amour adolescentes sont essentielles et existensielles, À 15 ans, Adèle (Adèle Exarchopoulos) ne se pose pas de question : une fille, ça sort avec des garçons. Ainsi a-t-elle un petit copain, Thomas (Jérémie Laheurte), dans une relation amoureuse telle qu'on en a à cet âge, maladroite. Sa vie bascule le jour où elle rencontre Emma (Léa Seydoux), une jeune femme aux cheveux bleus, qui lui fait découvrir le désir, le plaisir, la passion et lui permettra de s’affirmer en tant que femme et adulte. Face au regard des autres... [Lire la suite]
31 octobre 2010

Vénus Noire

Noirceurs. Paris, 1817, enceinte de l'Académie Royale de Médecine. « Je n'ai jamais vu de tête humaine plus semblable à celle des singes ». Face au moulage du corps de Saartjie Baartman, l'anatomiste Georges Cuvier est catégorique. Un parterre de distingués collègues applaudit la démonstration. Sept ans plus tôt, Saartjie, quittait l'Afrique du Sud avec son maître, Caezar, et livrait son corps en pâture au public londonien des foires aux monstres. Femme libre et entravée, elle était l'icône des bas-fonds, la « Vénus Hottentote »... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 19:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,