26 juillet 2014

En vacances...

... enfin ! Toujours heureux d'être en vacances - surtout pour 5 semaines - d'avoir l'impression de les avoir méritées, après avoir travaillé au mieux, dans des conditions parfois difficiles. Je me demande si ce n'est pas l'idée qu'on s'en fait, plutôt que les vacances elles-mêmes, qui nous réjouit. Ce que nous avions envisagé, mon Darius et moi, forcément, n'est plus d'actualité. Il me manque tellement. Et pourtant, puisque c'est le travail "comme si de rien était", et la chaleur de certains (special thanks to my Zaza), je me... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 17:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

16 juin 2014

Un bien étrange lundi.

Intime, extime. J'ai toujours adoré cette photographie de Hebus, mon Prince of Persia, mon Darius, mon Soliman le Magnifique... Je m'en rappelle précisément l'instantané. Nous portions le même lainage, rapporté de Bruxelles de chez Martin Margiela. Nous fumions. Nous lisions René Char, pour la beauté de sa poésie. Je me rappelle cette injonction que j'ai toujours voulu m'imposer : "Ne te courbe que pour aimer, si tu meurs tu aimeras encore". Je porte ce lainage sublime, un pantalon violet, mes tennis Little Marcel, mon keffieh... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 23:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
27 avril 2014

Hommage dominical à Paul Verlaine et Arthur Rimbaud

Oeillets, olives, pralines. Parisiens, branchés, plutôt cultivés, bobos comme dirait de façon infondée la masse méprisante UMP/FN, nous avons décidé d'un dimanche thématique et poétique, d'après Verlaine et Rimbaud. Nous sommes allés "faire notre marché", à Saint-Ouen s'il vous plaît, et nous avons acheté, entre autres victuailles : des oeillets, certes froncés, mais pas vraiment violets ; des olives dont nous ignorons si elles sont pâmées mais dont nous sommes certains qu'elles sont aïllées ; et des pralines, croquantes et... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 16:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
31 août 2013

Un an déjà !

Une soutenance de thèse de doctorat particulièrement émouvante... Nous tous qui ne sommes pas "docteurs" imaginons difficilement la difficulté qu'il y a à préparer sa thèse de doctorat, la difficulté à voir paraître les fruits de sa recherche, l'âpreté qu'il y a à faire accepter un exposé dans une conférence internationale, le temps qui s'accélère à l'approche de la soutenance, la énième relecture de son PowerPoint, les dix virifications du diaporama, puis l'état émotionnel durant ces 45 minutes fatidiques qui concentrent trois... [Lire la suite]
18 août 2013

Mazette ! C'est la fin des vacances !

Il faut maintenant retourner au boulot. C'est sans le vouloir réellement que j'utilise, pour le début comme pour la fin des vacances, le même style d'illustration, qu'on apprelle un "nuage de mots". C'est dû hasard de mes promenades sur internet. Pas question de faire un "bilan" des vacances. Je n'aime pas les bilans autres que comptables. Moi, le bilan de la trentaine, de la quarantaine, de la cinquantaire, ça m'est passé au-dessus. Comme d'habitude, j'ai fait les choses à peu près dans l'ordre, sans trop les mélanger. C'est... [Lire la suite]
11 juillet 2013

"Hommes..." - Abû Nûwas

Chose promise... En évoquant les poêmes de Abû Nûwas, j'ai promis d'en proposer de bachiques et libertins. Dont acte. Et c'est la raison pour laquelle j'y joins, toujours comme promis, les illustrations adéquates. Nul ne pourra, avec ça, prétendre que seules les contrées arabes pré-islamiques surent être sulfureuses et apprécier la luxure. Et comme le Christianisme a eu ses Mantegna, Raphaël, De Vinci, Michel-Ange, Caravage... l'Islam a eu ses poètes et ses peintres célébrant et encourageant les moeurs légères... Et si Abû Nûwas... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 22:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

09 juillet 2013

"L'aimé dans le malheur me jette..." - Abû Nûwas

L'aimé dans le malheur me jetteet de blancs cheveux couronne ma têteavant que de la terre les replisne m'eussent enseveli ! Je suis pour mon maleur éprisd'un aimé qui me trahitme floue et fauche ma vie. S'il semble sincère et candide,à l'épreuve, il se révèle perfide. Ses mots et ses missivesme le révèlent. Son âme pour moid'une passion mortelleest captive ! Que je le touche ou boive son haleineje le trouve plus que moienclin à la peine !
Posté par chonchonparis à 19:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
24 juin 2013

Abû Nuwâs, poète érotique.

Un peu de poésie... À cause du temps qu'il fait, à cause aussi le pauvreté de la progammation cinématographique du moment, j'ai de nouveau le temps de lire autre que la presse. Après Rachid O., et histoire de comprendre quelques trucs à la soutenance de thèse de Hebus, j'ai lu les deux recueils de poésie d'Abû Nuwâs, "Le vent, le vin, la vie" et "Bacchus à Sodome". Avant de vous faire connaître quelques-unes de ses poésie et quelques dessins qui les illustrent, voici sa biographie telle que proposée par Wikipédia. Je ne résiste... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 12:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
22 juin 2013

En se promenant à Qazvin...

Qazvin (en persan : قزوین) est une ville d'Iran située à l'ouest de Téhéran et au pied des monts Elbourz. Qazvin est la capitale de la province portant son nom. Qazvin aurait été fondée par Shapur Ier, sous le nom de Shahd-e Shahpur. Ravagée de nombreuses fois par les Daylamites, harcelée par les Nizârites ou "Assassins" de la vallée voisine d'Alamut, détruite à deux reprises par les Mongols, elle devient la première capitale de l'empire safavide de 1555 à 1597. La ville décline... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 19:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 septembre 2012

Wrong

Un autre monde, un autre cinéma... Dolph Springer (Jack Plotnick) a perdu son chien, Paul. Le mystérieux Master Chang (William Fichtner) pourrait en être la cause. Le détective Ronnie (Steve Little), la solution. Emma (Alexis Dziena), la vendeuse de pizzas, serait un remède, et son jardinier Victor (Éric Judor), une diversion? Ou le contraire. Car Paul est parti, et Dolph a perdu la tête.   "Wrong" est un très beau film de Quentin Dupieux, dont l'univers étrange et poétique ne ressemble guère à ce qui se fait... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 14:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,