26 juillet 2014

En vacances...

... enfin ! Toujours heureux d'être en vacances - surtout pour 5 semaines - d'avoir l'impression de les avoir méritées, après avoir travaillé au mieux, dans des conditions parfois difficiles. Je me demande si ce n'est pas l'idée qu'on s'en fait, plutôt que les vacances elles-mêmes, qui nous réjouit. Ce que nous avions envisagé, mon Darius et moi, forcément, n'est plus d'actualité. Il me manque tellement. Et pourtant, puisque c'est le travail "comme si de rien était", et la chaleur de certains (special thanks to my Zaza), je me... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 17:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

27 mai 2014

Mon Gros Nanniversaire !

ChonChon a été gâté ! Qui dit anniversaire, dit cadeaux. Et de ce point de vue, je ne suis pas en reste.  Outre mon escapde dans le Perche, où j'ai pu jouer à Tarzan et Jane avec mon beau velu, manger de façon gargantuesque du cochon grillé, me promener dans la forêt, dormir dans une étrange cabane dans un arbre, etc... j'ai reçu des cadeaux en pagaille. Une bougie qui envoûte (à quelles fins ?), des condiments fabuleux qui exotiseront mes hasardeuses préparations culinaires, un goûter avec de délicieux gâteaux 150%... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 18:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
11 mai 2014

Après l'effort, le réconfort !

À la piscine... municipale. Vendredi soir, contre toute attente, je reçois un SMS pour me dire de ne pas m'éterniser au bureau, et ce afin d'aller à la piscine, histoire de se détendre après la semaine de travail. Pas de problème, rendez-vous chez moi vers 17H30-17H45. Je ne suis pas mécontent d'aller passer le début du week-end à Marly-le-Roi, dans cette somptueuse maison avec hammam, jacuzi, piscine intérieure/extérieure. J'ignore ce qui m'a fait faire le lien direct et automatique entre "piscine" et l'immense villa des amis... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 15:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 mai 2014

Le crash et le flash.

Et nous nous sommes amboutis. À la plage, à la terrasse du Père Tranquille, au café le Concorde ou devant le Shanghaï à Toulouse, au bureau, aux Galeries Lafayette, à la sortie du cinéma... c'est toujours très banalement que j'ai fait mes plus belles rencontres. Pour la plupart des plus importantes d'entre elles, et je me les rappelle toutes, qu'elles soient amicales ou amoureuses (est-ce si différent ?), avec leur endroit, leur contexte, et je les ai vécues comme des évidences, avec une sorte d'immédiateté. De légers et beaux... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 07:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
07 mai 2014

Imprimé Léopard

Merci à ma chère Fusée Grecque ! J'ai bien conscience que les "informations" et/ou les "actualités" ont triste mine ces-temps-ci, depuis l'Ukraine jusqu'aux élections européennes, depuis les 220 jeunes Nigérianes toujours au main du groupe islamiste Boko Haram, depuis le moindre mouvement de François Hollande qui mécontentera toujours quelqu'un jusqu'aux délires du FN, depuis le sinistre TAFTA jusqu'à la réforme du fameux "millefeuille administratif" qui trouvera toujours des élus locaux pour trouver nulle, etc... ... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 19:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
27 avril 2014

C'est encore la rentrée !

Quand faut y'aller, faut y'aller ! D'évidence, c'était plus simple de penser à ce bateau-yacht au milieu de la Méditerranée lorsque j'étais dessus (merci Yahya pour la photographie !), durant cinq jours, mais il faudra y penser encore (un peu) lorsque demain, comme beaucoup d'autres, je reprendrai le chemin du bureau. Le présent, ça n'est toujours que "du passé en préparation", comme l'écrivait Marcel Prous, raison pour laquelle j'y ai vécu chaque heure les plus intensément qu'il métait possible de le faire. Faute d'un "avenir" -... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 20:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

24 avril 2014

Out of office .

That's beyond my control ! J'ignore de quand ça date, ni même si ça date d'un temps précis, mais je ne suis jamais réellement "en vacances", ni le premier jour des congés, ni le dernier. Je m'explique : j'ai l'irrépressible besoin de passer au bureau le premier et le dernier jour de mes congés. Le premier, parce que j'ai toujours l'angoisse de ne pas avoir terminé quelque chose, le dernier pour m'assurer que j'organise "la reprise" de façon à gaspiller en deux jours ce que j'ai acquis pendant les vacances, une forme... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 22:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
06 février 2014

Happy Birthday à La "Manif pour Tous"...

... qui fête ses 80 ans ! La manifestation antiparlementaire du 6 février 1934 constitue l'une des crises politiques majeures de la IIIe République. Depuis les débuts de la crise économique en France, les différents gouvernements de la IIIe République (la droite libérale de 1930 à 1932 ; les radicaux depuis 1932) doivent faire face à la montée d'une importante contestation politique. Les mouvements antiparlementaires, notamment les ligues d'extrême-droite, connaissent en effet un essor spectaculaire. Les gouvernements en place... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 09:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
21 janvier 2014

L'homme-produit.

Vers une éradication organisée de la lutte des classes ? Alors que je pense qu'est toujours d'actualité, et d'impérieuse nécessité, la lutte des classes, en ce sens qu'il y a toujours un affrontement entre les forces de travail et les détenteurs du capital - ce qui a été attesté par Madoff soi-même, et ce que confirment toutes les données statistiques - on voudrait nous faire avaler qu'elle relève du passé, au temps d'Émile Zola. Les données statistique que j'évoque sont les suivantes : ces dernières années, environ 10 points de... [Lire la suite]
Posté par chonchonparis à 16:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
16 décembre 2013

A Touch of Sin

Les revers humains de la croissance économique chinoise. Dahai (Wu Jiang), mineur exaspéré par la corruption des dirigeants de son village, décide de passer à l’action. Zhou San (Wang Baoqiang), un travailleur migrant, découvre les infinies possibilités offertes par son arme à feu. Xiao Hui (Zhao Tao), hôtesse d’accueil dans un sauna, est poussée à bout par le harcèlement d’un riche client (Jiayi Zhang). Lianrong (Meng Li) passe d’un travail à un autre dans des conditions de plus en plus dégradantes. Quatre personnages, quatre... [Lire la suite]