Zetkin_et_LuxemburgUn siècle de luttes.

A l'heure où le combat pour un féminisme politique a malheureusement laissé sa place à la revendication d'une féminité souvent vulgaire et consumériste, je décide de revenir sur la génèse et l'histoire de cette journée du 8 mars.

La journée internationale de la femme (ou journée internationale des femmes) est célébrée le 8 mars et trouve son origine dans les manifestations de femmes au début du xxe siècle en Europe et aux États-Unis, réclamant de meilleures conditions de travail et le droit de vote. Elle a été officialisée par les Nations unies en 1977, invitant chaque pays de la planète à célébrer une journée pour les droits des femmes.
C’est une journée de manifestations à travers le monde : l’occasion de revendiquer l'égalité, de faire un bilan sur la situation des femmes. Traditionnellement les groupes et associations de femmes militantes préparent des manifestations partout dans le monde, pour faire aboutir leurs revendications, améliorer la situation des femmes, fêter les victoires et les avancées.

* Historique :

La création d’une « Journée internationale des femmes » a été proposée pour la première fois en 1910, lors de la 2ème Conférence internationale des femmes socialistes, par Clara Zetkin (fameuse militante marxiste allemande aux côtés de Rosa Lusemburg), et s’inscrivait alors dans une perspective révolutionnaire. Dès 1911, des manifestations sont organisées en Autriche-Hongrie, au Danemark, en Suisse, en Allemagne, puis les années suivantes en France, aux Pays-Bas, en Russie et en Suède. La date n’est tout d’abord pas fixe, et ce n’est qu’à partir de 1917, avec la grève des ouvrières de Saint-Pétersbourg, que la tradition du 8 mars se met définitivement en place. Après 1945, la Journée internationale de la femme devient une tradition dans le monde entier.

Une légende veut que l’origine du 8 mars remonte à une manifestation d’ouvrières américaines du textile en 1857, événement qui n’a en réalité jamais eu lieu. Il s'agit sûrement d'un clin d'œil de féministes américaines qui, dans les années 1950, veulent à la fois intégrer cette journée dans le contexte américain et rendre un hommage à Clara Zetkin, 1857 étant son année de naissance. L’origine de cette journée s’ancre bel et bien dans les luttes ouvrières et les nombreuses manifestations de femmes réclamant le droit de vote, de meilleures conditions de travail et l’égalité entre les hommes et les femmes, qui agitèrent l’Europe, au début du xxe siècle.
La « Journée internationale de la femme » est maintenant reconnue officiellement par les Nations unies en 1977, et en France en 1982.

* Quelques dates :

. 1910 : C'est à Copenhague, lors de la Conférence internationale des femmes socialistes, que l'idée d'une « Journée internationale des femmes » est décidée, sur une proposition de Clara Zetkin, représentante du Parti socialiste d'Allemagne.
. mars 1911 : Un million de femmes manifestent en Europe.
. 8 mars 1913 : Des femmes russes organisent des rassemblements clandestins.
. 8 mars 1914 : Les femmes réclament le droit de vote en Allemagne.
. 8 mars 1915 : À Oslo, des femmes défendent leurs droits et réclament la paix.
. 8 mars 1917 : Début de la « Révolution de février » en Russie. À Saint-Pétersbourg, des ouvrières manifestent pour réclamer du pain et le retour de leurs maris partis au front.
. 8 mars 1921 : Lénine décrète le 8 mars Journée des femmes.
. 1924 : La journée est célébrée en Chine.
. 1946 : La journée est célébrée dans les pays de l'Est.
. 8 mars 1947 : Léon Blum salue la place importante des femmes dans la Résistance.
. 1971 : La journée est célébrée au Québec.
. 8 mars 1977 : Les Nations unies officialisent la Journée Internationale de la Femme.
. 8 mars 1982 : Statut officiel de la Journée en France.
   
* Particularités locales :

Au Burkina Faso, en Algérie, au Laos, en Russie, en Ukraine, en Arménie, et en Biélorussie la Journée Internationale des Femmes est décrétée jour férié.

=> Il est évident que cette succincte histoire du 8 mars, qui prend source probablement chez Olympe de Gouges pendant la Révolution Française, fait triste mine au temps du règne absolu de la "ménagère de moins de 50 ans".

=> Pour redonner de la vigueur aux nécessaires luttes féministes - car les inégalités n'ont pas disparu - il conviendrait, en politique notamment, d'avoir recours à des femmes brillantes de notre temps, plutôt que d'accorder des temps de paroles trop importants à des Christine Boutin, Roselyne Bachelot, Rachida Dati, Fadela Amara et consoeurs !