Jitters

Les affres de l'adolescence...

Lors d'un voyage en Angleterre, Gabriel (Atli Oskar Fjalarsson), 16 ans, se lie d'amitié, et peut-être davantage, avec son colocataire Markus (Haraldur Ari Stefansson, aussi beau que le Tadzio de Luchino Visconti), un adolescent plutôt rebelle et fascinant. De retour en Islande, ses amis, notamment Stella (Hreindis Ylva Gardasdottir), et sa famille sentent bien que quelque chose a changé...

Ils s'apprêtent à vivre un été qui va les faire grandir et les transformer à jamais. Entre un père recherché pour l'une, des amours heureuses ou contrariées pour d'autres, des soirées arrosées pour tous, des rencontres décisives et des amitiés fidèles, ils tentent ensemble de comprendre qui ils sont et de trouver leur place.

Avec toute l'énergie d'un premier film, Baldwin Zophoniassion (ou Balwin Z) dresse avec "Jitters" un portrait tourbillonnant, effervescent, coloré et moderne de la jeunesse d'aujourd'hui.

Dans le genre du "teen-movie", on a évidemment vu nettement mieux, et si les portraits des adultes sont trop vite expédiés et parfois très cruels, tous les adolescents jouent leur partition avec charme, et même pour certains, avec grâce.