20 ans ecart

Romantique cougar...

Alice Lantins (Virginie Efira, épatante !) a 38 ans. Elle est belle, ambitieuse et fait preuve d’une impeccable conscience professionnelle au point d’en oublier sa vie privée. Bref, elle a tout pour devenir la prochaine rédactrice en chef du magazine de mode  « Rebelle » pour succéder à Vincent Khan (Gilles Cohen), tout sauf son image de femme coincée.

Mais lorsque le jeune et charmant Balthazar Apfel (Pierre Niney, difficile de faire plus charmant !), à peine 20 ans, qui vit seul avec son iconoclaste de père, présentateur TV (Charles Berling) va croiser le chemin d’Alice, le regard de ses collègues, à commencer par son collaborateur et ami Simon Meyer (Michaël Abitboul) qui la soutient, va inexplicablement changer.

Réalisant qu'elle détient avec cette relation, la clef de sa promotion, Alice va feindre la comédie d’une improbable idylle.

Ce sont les circonstances qui ont fait que je suis allé voir "20 ans d'écart", puisqu'il est très probable que je n'y serais pas allé seul. Mais ce dimanche-là, sur l'excellente idée de mon ami Zaza, nous sommes allés déjeuner, craquant toujours pour les gyozas de chez Hokkaïdo (Palais Royal à Paris), avec Patty et sa fille de 12 ans. Et trouver un film qui puisse plaise autant à une jeune fille de 12 ans qu'à un cinéphile de mon âge avancé (!), ça n'est pas facile... Et autant le dire tout de suite, je rejoins la plupart des critiques qui ont paru : c'est une excellente comédie !

=> Très bientôt, promis, je vous dirai pourquoi !