Pollution_Taxe_Carbone La taxe carbone.

- A envisager une fiscalité sur la pollution, je me demande s'il convient de ne s'attarder que sur le CO2. N'étant pas un spécialiste, je ne sais pas répondre.

Sans doute faudrait-il envisager la pollution dans un sens plus large, afin de répartir mieux cette nouvelle fiscalité.

Si la France veut rester "à la pointe" dans le domaine de la lutte contre LES pollutions, à limiter la réflexion au CO2, elle limite peut-être aussi son champ de réflexion.

Je songe à la pollution de l'air, certes, mais aussi à la pollution de l'eau, la pollution sonore, la pollution visuelle, etc... Des champs de réflexions qui semblent tomber à la trappe.

Peut-on me dire si c'est le CO2 qui pollue l'eau, les nappes phréatiques ?

- Dans un deuxième temps, je me demande quelle sera la répartition exacte de ces milliards entre l'industrie, l'agriculture, les ménages. Peut-on vraiment croire que ce sera équitable ? La pression que peuvent exercer les contribuables lambda est minuscule, alors que l'industrie (représentée par l'UIMM) et l'agriculture (représentée par la FNSEA notamment) disposent de relais et d'une capacité de lobbying importants.

- Et dans un troisième temps, je me demande si parmi les ménages, il sera possible de faire la distinction géographique (il n'y a pas la même nécessité à avoir une voiture, et à l'utiliser selon qu'on habite tel ou tel endroit) sans pour autant construire une véritable "usine à gaz" pour faire les calculs.

=> La "taxe carbone" verra donc le jour. Sera-t-elle progressive dans le temps et équitable géographiquement ? Sont-ce réellement les pollueurs qui vont la payer, ou est-ce que les contribuables vont devoir "rembourser" la taxe professionnelle qui vient de disparaître ? Tout ce qui gangrène l'eau et les nappes phréatiques sera-t-il exonéré ?

=> Plutôt qu'une "taxe carbone", n'aurait-il pas convenu appeler les choses par leur nom, et de créer un "impôt environnement", en prenant le soin en même temps de revoir le mode de calcul de l'impôt sur le revenu (IR) et l'impôt sur les sociétés (IS) ?