Shepard_Fairey___ObamaQuelle affiche !

Je crois que cette affiche de Barack Obama par Shepard Fairey est connue dans le monde entier, ou presque. Elle est désormais considérée comme une oeuvre d'art, et a pu faire son entrée dans un musée américain. Selon moi, c'est justifié, l'art est éminemment politique.

Si Shepard Fairey est désormais dans un musée, et qu'il est un artiste en vogue, il n'est pas pour autant arrivé là par hasard. Il a beaucoup étudié et s'est inspiré de travail d'un artiste que j'admire toujours, hélas trop méconnu, Emory Douglas. Voici d'où il vient :

"Les Black Panthers doivent leur image iconique à leur « ministre de la culture » Emory DouglasLe mot d’ordre révolutionnaire de Douglas était : « prenez un pinceau dans une main et un pistolet dans l’autre ! » Ses affiches sont devenues de véritables emblèmes de l’iconographie politique du 20e siècle. Emory Douglas a dessiné les affiches et les bulletins des Black Panthers de 1967 à 1980. Il s’est inspiré d’artistes ayant le sens du trait politique tels que Daumier ou Heartfield, ainsi que des affiches de la révolution cubaine. C’est ce mélange de kalachnikovs et de sagaies qui, associées aux actions de bienfaisance des membres du parti qui aidaient les retraités à traverser la rue et donnaient gratuitement à manger aux enfants, a conféré aux Black Panthers leur renommée internationale. Douglas a également inventé la tenue «Militant Chic» des Black Panthers - veste en cuir noir, béret, arme et gants noirs - et donné à ces célèbres militants leur allure non moins célèbre. «Metropolis» traverse l’Atlantique et nous présente la magnifique exposition organisée au New Museum de New York, dans laquelle sont regroupés plus de 150 œuvres de l’artiste, aujourd’hui âgé de 66 ans, y compris des affiches, le journal des Black Panther et même une nouvelle peinture murale de Douglas lui-même."

Emory_Douglas_1 Emory_Douglas_2 Emory_Douglas_3 Emory_Douglas_4

Il aura fallu bien des circonvolutions de ma curiosité pour que dans ma jeunesse je m'intéresse au mouvement Black Panther. Je crois que cela m'est venu de Jean Genet et de sa prise de position pro-palestinienne, puis de mon intérêt de toutes les minorités dans le monde. Cela venait aussi des idées féministes des années 70 auxquelles je me suis intéressées encore assez jeune, comme de la volonté de faire abolir le délit d'homosexualité si cher au Maréchal Pétain alors que l'élection de François Mitterrand se dessinait peu à peu.

J'ai eu des difficultés à retrouver le nom d'Emory Douglas, qui m'était sorti de la tête après près de 30 ans. Et il aura fallu, et la campagne de Barack Obama, et cette affiche de Shepard Fairey, et toutes les opportunités qu'offre l'internet pour que je remette le doigt dessus !

Pourtant, du mouvement Black Panther, de Martin Luther King, de Malcom X jusqu'à l'élection de Barack Obama et à l'affiche de Shepard Fairey, la filiation est évidente. Les germes de l'art, comme ceux des émancipations, sont très solides.