Romeos

Transidentité.

Lukas (Rick Odon) vient d’avoir 20 ans. Il commence son service civil en même temps que sa meilleure amie Ine (Liv Lisa Fries). Face aux autres, il tente de préserver son secret – Lukas est transgenre, une fille devenue garçon. Plein d’enthousiasme pour la vie, il commence à fréquenter la scène gay de Cologne où il rencontre le séduisant Fabio (Maximilian Belfort), un jeune homme effronté, téméraire et sûr de lui. Tout ce que Lukas aimerait être. Une véritable attraction nait entre les deux garçons, mais leur histoire pourra-t-elle résister au secret de l’identité de Lukas ?

La transidentité reste un thème relativement peu abordé au cinéma. Parmi les films récents, on peut (on doit !) citer "Boys don't cry" de Kimberly Peirce qui a valu le Goden Globe et l'Oscar de la meilleure actrice à Hilary Swank en 2000, et "Transamerica" de Dunken Tucker qui a valu le Golden Globe et une nomination à l'Oscar de la meilleure actrice pour Felicity Huffman en 2006, et enfin "Laurence Anyways" du petit génie Xavier Nolan, film nommé au César du meilleur étranger en 2013. Pourquoi égrener ces prix et ces nominations ? Pour rappeler que si le sujet est rarement abordé au cinéma, il l'est toujours avec une grande qualité, qu'il offre des rôles majeurs aux acteurs, majeurs parce que posant des questions relevant de l'universalité.

C'est à partir de la fin des années 1980 - et notamment via Pedro Almodovar - que les films traitant de la transsexualité fleurissent parmi les longs métrages au cinéma. Et pourtant, le sujet avait déjà été traité avant, bien que très peu, notamment avec "Glen or Glenda" d'Ed Wood (1953), où le réalisateur joue le rôle-titre de Glen et de Glenda, réalisateur dont Tim Burton tira un excellent film "Ed Wood".

Romeos - Belfort et Okon

Romeos - Okon et Belfort

Le titre du film, "Romeos", fait bien évidemment référence à la pièce de William Shakespeare "Roméo et Juliette". Le pluriel faisant référence au fait que l'histoire d'amour se déroule entre deux hommes, Fabio et Lukas, même si ce dernier est encore à mi-chemin dans sa transformation totale en garçon.

Pour un souci de réalisme, le personnage de Lukas - jeune fille ayant subi des opérations pour devenir un homme - est joué par un garçon, Rick Odon. Dans le film, on le découvre partiellement transformé mais assez pour qu'il se fasse passer pour un jeune homme. On retrouve donc le même schéma que dans "Transamerica" et "Laurence Anyways" mais dans l'autre sens, où les protagonistes jouaient le rôle d'un homme prêt à faire son ultime opération pour devenir complètement une femme).

Sabine Bernardi étudie les Sciences Politiques, puis travaille comme assistante de réalisation. En 2005, elle est diplômée de l'Ecole Internationale du Film de Cologne. Dès lors, elle devient scénariste et réalisatrice, poursuivant son engagement personnel en faveur de la jeunesse. Au fil de sa carrière, ele reçoit plusieurs récompenses, notamment pour son documentaire "Transfamily". Quant à "Romeos", unanimement salué par la presse allemande et européenne, il reçoit son premier prix lors du Festival de Cologne (Meilleur Scénario) et il a parcouru, depuis, plusieurs fois le tour du monde à travers de très nombreux festivals qui l'on distingué.

Romeos - Rick Okon

Romeos - Okon Rick

Rick Odon, qui incarne Lukas, suit des cours de comédie à Hambourg dès son plus jeune âge et débute à 17 ans dans une série TV à succès. Il enchaîne plusieurs rôles pour la télévision puis pour le cinéma, notamment dans "Rock it !" produit par les studios Disney. Dans "Romeos", à 22 ans, il tient son premier grand rôle. Depuis le tournage, Rick Odon étudie l'art dramatique à la Haute École du Cinéma de Postdam, a déjà tourné quelques films en Allemagne et a reçu plusieurs nominations pour son interprétation, notamment au prestigieux Festival Max Ophüls.

 

Romeos - Maximilian Belfort

Romeos - Belfort Maximilian

Maximilian Belfort, qui incarne Fabio, est un comédien bien connu du public allemand, puisqu'il a tourné dans une vingtaine de films depuis 2001. Adolescent vedette, il a également 22 ans lorsqu'il tourne le premier de ses films qui le fera voyager à travers les festivals du monde : "Romeos". Il étudie aujourd'hui à Londres, et la suite de sa carrière, parce qu'il est mignon et joue très bien, ne semble souffrir aucun doute.

 

Romeos - Liv Lisa Fries

Liv Lisa Fries, qui incarne Ine, enchaîne très tôt les rôles dans diverses séries TV. À 20 ans, elle rejoint les plateaux de cinéma et est alors approchée par Sabine Bernardi. Au cours de sa carrière déjà riche, Liv Lisa Fries est distinguée par de nombreux prix d'interprétation, et poursuit aujourd'hui sa carrière à Berlin.

Sabine Bernardi, dont c'est le premier long métrage, filme avec une sensibilité à fleur de peau les transformations physiques de son héros. En dépit des nombreuses maladresses et des schémas scénaristiques bien trop prévisibles, "Romeos" parvient néanmoins à restituer une certaine difficulté de l’être, coincé dans un entre-deux. 

La transidentité fait ici l’objet d’une œuvre sensible qui aborde franchement son sujet rarement transposé à l’écran.

Je sais que ce film ne dépassera pas le cadre d'une forme toujours existante d' "underground", en ce sens qu'il ne réunira pas un large public en dépit de tous ses mérites - souvent salués par les critiques - mais qu'il restera, en quelque sorte, "culte", un peu à la façon de "Parfum d'absinthe" et de "Transamerica", ou même de "Opium" d'Arielle Dombasle, sorti cette semaine, que je vais vite chroniquer...